Le Gargano

Ça fait déjà quelques années que je parcours les Pouilles, et pourtant le Gargano m’était encore inconnu jusqu’à l’année dernière où nous avions fait un court circuit d’une journée dans ses terres. Eh oui, mon chéri étant originaire de Santeramo, ville de la région de Bari, nous avons plutôt tendance à flâner dans ses environs. Mais cette journée dans le Gargano nous a charmé et était bien insuffisante pour découvrir ses trésors et s’imprégner de son atmosphère. Nous avons donc décidé d’y passer une semaine cet été, en juillet, avant bien sûr de rejoindre Santeramo pour une semaine supplémentaire… Ne vous ai-je pas déjà dit qu’un Italien est bien plus attaché à sa ville qu’à sa région ou à son pays ?

Promontoire situé dans les Pouilles, le Gargano peut s’enorgueillir d’une beauté sauvage. Véritable havre de paix et d’authenticité, les raisons pour visiter ce territoire ne manquent pas : forêts épaisses et maquis méditerranéen, petites villes pleines de charme, hautes falaises blanches qui tombent à pic sur une mer cristalline, longues plages de sable ou criques isolées. La création du Parco Nazionale del Gargano en 1991 a largement permis de protéger le Gargano d’une urbanisation incontrôlée.

Gargano

Gargano Lire la suite

La strada delle Orecchiette à Bari

Pour se procurer la reine des pâtes des Pouilles, l’orecchietta, direction Bari vecchia où vous trouverez des pâtes faites artisanalement et sous vos yeux !

Les ruelles de la Bari vecchia, la vieille ville, ressemblent à de véritables maisons à ciel ouvert. Ici la vie quotidienne déborde à l’extérieur : les portes des maisons sont grandes ouvertes, le linge est étendu dehors, les enfants jouent dans la rue, les familles sont attablées devant leur porte et on s’interpelle de balcon en balcon.

Bari vecchia
Bari vecchia

Lire la suite

Alberobello et ses trulli

Alberobello fait partie de ces villes qui semblent irréelles. Avec ses maisonnettes coiffées d’un toit iconique, elle semble avoir été construite pour être le cadre à un film où les personnages principaux seraient des lutins ou des farfadets.

Alberobello

La petite ville, située dans la province de Bari, dans les Pouilles, a la particularité de regrouper une concentration importante de trulli, ces drôles de maison en pierres sèches et avec un toit en forme de cône. Cela lui a valu d’être classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1996.

P1000736P1000082

Les trulli qu’on observe aujourd’hui remontent au XIVe siècle, date à laquelle ce territoire inhabité fut donné au comte de la ville de Conversano par Robert d’Anjou, prince de Tarente et roi de Naples, en récompense des services rendus pendant les Croisades. Le comte peupla la zone en y faisant venir des populations provenant des fiefs voisins. Le conte autorisa les habitants à construire des maisons à sec pour qu’elles puissent être rapidement démolies, et ce afin d’éviter les impôts sur les nouvelles habitations qu’exigeait le royaume de Naples.

L'église Sant'Antonio
L’église Sant’Antonio

L’église Sant’Antonio, au sommet du Rione Monti, m’enchante tout particulièrement. Construite en 1926 grâce à des dons des habitants des Pouilles émigrés en Amérique, elle reprend la forme des trulli sur un plan en croix grecque. Elle est surmontée d’une coupole de 21 mètres.